Notre physiologie

On a au niveau de notre organisme un système de régulation qui fonctionne de façon autonome et qui s’occupe de commander, et d’équilibrer toutes les fonctions physiologiques de notre corps telles que : les battements du cœur, la digestion, l’élimination, la température du corps, les hormones etc… Ce système est appelé « Système Nerveux Autonome ». Il est lui-même sous le contrôle du cerveau.
Ce système nerveux autonome fonctionne comme une balance, avec un mode

« accélérateur » ou sympathique et un mode « frein » appelé parasympathique, comme sur une voiture.

Le stress, qu’est-ce que c’est précisément ?

Face à une situation de danger, il faut rapidement mobiliser l’énergie, puis fuir ou se battre. Ainsi toutes situations physiques (douleurs, fatigue, accident…), psychiques (soucis familiaux, pression au travail …) et/ou émotionnelles (peur, colère, tristesse, culpabilité, anxiété …) mettent nos sens en alerte, viennent perturber notre équilibre, et favoriser la sécrétion d’adrénaline par le système

« accélérateur ». Le système est déréglé, des symptômes apparaissent…La balance est déséquilibrée.

On définit 3 niveaux dans la réponse au stress :

  • la phase d'alarme (sécrétion d'hormones de stress)

  • la phase de résistance

  • la phase d'épuisement (les capacités d'adaptation sont dépassées)

Comment fonctionne le système nerveux ?

Quand on vit sous stress, durable, profond, chronique, s'installe un déséquilibre : c'est la branche activatrice qui est mobilisée sans relâche. Or cette branche dite sympathique vise à permettre à l'individu de faire face à ce que le cerveau considère comme une situation d'urgence : elle commande alors à tous les organes et systèmes de se mettre en situation d'affronter le danger... sur un mode archaïque qui met en jeu la vie, la survie.

C'est seulement lorsque le cerveau va enregistrer que le danger est passé, que la personne se sent en sécurité, que la branche de récupération du système nerveux va pouvoir être à son tour mobilisée pour ramener tous les organes et les systèmes à un fonctionnement normal. 

Qu 'est ce qu'est la variabilité de la fréquence cardiaque ?

Les battements du cœur varient en permanence et ce qui fait varier cette fréquence est le système nerveux autonome, sous l’influence de stimulis extérieurs ou internes (émotions, pensées…). On parle de variabilité de la fréquence cardiaque.
La mesure de la variabilité de la fréquence cardiaque est un indicateur fiable de la capacité à réguler les émotions, à faire face au stress, aux situations génératrices de stress, de tension, aux douleurs.
De nombreuses études scientifiques portant sur le lien cerveau-émotions ont montré que plus cette variabilité est faible, plus faibles sont les capacités d’adaptation au stress, aux émotions.
Notre but va donc être de renforcer, de booster, de rééduquer, les capacités d’adaptation au stress. Il s’agit donc d’un entraînement qui a pour but de stimuler les capacités d’adaptation de l’organisme face au stress en modulant le système nerveux autonome (SNA).

De quelle manière renforcer notre résistance au stress et surmenage ?

En pratiquant la cohérence cardiaque, en aprenant à maîtriser les techniques de respiration et en limitant les effets du stress et des émotions .  Couplées au biofeedback, outil informatique qui en temps réel va vous aider à prendre conscience de l’influence de la maîtrise respiratoire sur la cohérence cardiaque, les exercices respiratoires interactifs proposés vont vous aider à entraîner votre organisme à mieux faire face aux situations de stress, de douleurs, d’émotions négatives que l’on ne peut pas dominer complètement par la volonté ou le raisonnement.